Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 13:40

Sur les traces de Sophie Le Gall, en 45 minutes, Inès Léraud nous fait voyager dans l’enfer glacial des catacombes de la République.

 

Si la descente commence en Bretagne, ce train fantôme vous ramène rapidement à une réalité nationale.

 

Accrocher les ceintures, la descente est vertigineuse … sauf pour les malentendants.

 

Un état des lieux sans concession. Un peu d'espoir pour les générations futures.  

Ecouter sur France Inter 

 

France Inter 22 02 2015 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 00:06

 

epandage-aerien.jpg

 

Un bel article de notre Cher ami Gilbert

 

L'Association de veille environnementale du Cher (AVEC), nous informe de la consultation publique ouverte du 20 avril au 20 mai 2012 inclus sur la demande de trois sociétés "en vue d'obtenir une dérogation annuelle pour l'épandage par voie aérienne de produits phytosanitaires sur des communes du CHER".

 

En effet, une "lettre à diffusion limitée" adressée aux préfets vise à "informer les services instructeurs des demandes de dérogation pour les traitements par voie aérienne des produits utilisables ou potentiellement utilisables pour la campagne 2012". La possibilité de dérogation est effectivement prévue mais uniquement "dans des cas particuliers et sous conditions". Parmi ces conditions figure la réalisation d'une évaluation spécifique des risques liés à la diffusion aérienne.

 

...

 

 

La suite ici :

http://www.gilblog.fr/berry_blog/epandages-aeriens-pesticides.html /

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 00:18

video-lamortestdanslepre.jpg

 

Un documentaire sur les agriculteurs malades des pesticides intitulé « La mort est dans le Pré » sera diffusé le 17 avril sur France 2 en deuxième partie de soirée. Réalisé par Eric Guéret, ce film de 52 minutes montre le « piège chimique » tendu aux agriculteurs, et leurs difficultés à sortir de ces pratiques.

 

Les pesticides sont aujourd’hui au cœur de nombreux sujets d’actualité et restent une problématique majeure des pouvoirs publics, des scientifiques et plus largement de la population générale. Des études prouvent les risques d’être exposé à ces produits et tentent d’apporter des solutions alternatives à l’usage de ces produits dangereux.

 

De nombreux témoignages

 

En France, des centaines d’agriculteurs sont victimes des produits phytosanitaires que l’on croyait « anodins ». De nombreuses maladies comme la maladie de Parkinson, la leucémie, les cancers (et autres) ont été diagnostiquées sur des agriculteurs qui utilisent ces produits sur leurs exploitations depuis les années 50.

 

A travers ce film documentaire on apprend les histoires d’hommes atteints de maladies parfois mortelles. On nous plonge dans leur combat perpétuel pour tenter de se faire connaitre dans leur travail et pour faire reconnaitre leur maladie. Les personnes qui témoignent sont celles qui ont osé briser le silence pour dévoiler leurs tristes situations au grand jour.

 

Ce film dénonce donc une certaine agriculture, celle des méthodes intensives qui ont des conséquences dramatiques pour l’homme et l’environnement.

 

Une prise de conscience générale ...

 

La suite sur le blog de notre ami STAN

http://la-pergellerie.over-blog.com/article-revue-de-blog-la-mort-est-dans-le-pre-102864033.html

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 12:05

Qui ne réclame pas, n'a pas un euros !

 

L'Agence recherche des communes à financer

 

Alors que vient de commencer la semaine sans pesticide, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse rappelle qu’elle consacre 1 million d’euros par an pour des projets de réduction de l’usage des pesticides par les collectivités.

 

Concrètement, elle aide à 50 % les collectivités pour supprimer les pesticides dans les espaces publics : pour financer des plans de désherbage, des formations, des opérations de communication, des investissements en matériel alternatif à l’usage des pesticides.

 

L’urgence est là : sur le bassin versant de la Méditerranée, 90% des points de suivi sur les eaux superficielles et 84% sur les eaux souterraines ont été contaminés au moins une fois par une matière active sur l’année 2010. Et 182 captages d’eau potable sont contaminés par les pesticides.

67% de particuliers pour une réduction

 

Pourtant, les nouvelles communes candidates se font quelque peu désirer, alors que l’agence « attend le plus de projets possibles », nous indique son service communication. Un appel qu’elle espère entendu, d’autant que le premier baromètre de l’opinion sur l’eau, publié par le ministère de l’Ecologie et les agences de l’eau en novembre 2011, révélait que les personnes vivant sur le bassin Rhône Méditerranée étaient 67% à juger « très prioritaire » la réduction de la pollution provoquée par les pesticides. Ce qui est un beau score, même si c’était le plus faible de l’Hexagone (75% en moyenne).

 

Source :

http://www.hydroplus.info/presse/environnement/actualites/2913/Réduction

 

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 17:15

 

France Info, lundi 13 Février 2012

 

 C'est une première judiciaire : le géant de l'agro-alimentaire a été jugé responsable de l'intoxication à l'herbicide Lasso un agriculteur français. Le tribunal de grande instance de Lyon a ordonné une expertise pour évaluer les préjudices, et fixer les dommages et intérêts.

 

 

http://www.franceinfo.fr/justice/monsanto-condamne-en-justice-pour-avoir-intoxique-un-agriculteur-527103-2012-02-13

 

 

 

 

 

  -----------------------

 

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 00:01

 

 

L’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse publie ce jour son rapport annuel de 2010 sur la qualité des eaux ( cours d’eau et nappes ). 

 

La pollution va devenir éternelle, nous prévient ce rapport même si au début du communiqué de presse on voudrait croire à un mieux. Très vite le constat devient inquiétant. Si nous voulions moins de pollution, il suffirait de changer les modes de cultures. L'Agriculure continue à être autorisée à polluer et nous, nous payons en espérant que la pollution va diminuer !

    offrandes.PNG

 

 

 

Début de son communiqué de presse

 

 

51 % des rivières des bassins Rhône-Méditerranée et Corse(1) affichent un bon état écologique. C’est encore loin des 66 % fixés à l’horizon 2015 par le Grenelle de l’Environnement, malgré de nettes améliorations dans le traitement des eaux usées.

 

(1) Bassin versant du Rhône, de la Saône et de leurs affluents, fleuves côtiers de la Méditerranée et Corse

  

  

Aujourd’hui la pollution par les pesticides et les altérations physiques des rivières (modification du débit, seuils et barrages, endiguement…) constituent les principaux facteurs de dégradation de la qualité des eaux.

 

> Des rivières polluées par les micropolluants, à commencer par les pesticides

 

Même présents en petite quantité dans le milieu (  de l’ordre du microgramme/litre - µg/l (2) ), les micropolluants ( pesticides, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), PCB… ) sont toxiques pour la faune aquatique, la flore et pour l’homme.

 

(2) igepac : la limite sanitaire pour l'eau du robinet est de 0,1 µg/l pour un pesticide. Mais un cocktail peut atteindre les 0,5 µg/l. Il est évident que pour les poissons les doses de l'ordre du microgramme sont catatrophiques.

  

Le plus répandu des pesticides, le glyphosate(3) (substance active du Round-up®, herbicide utilisé en zones agricoles sur toutes cultures et aussi par les collectivités et les particuliers) se retrouve dans les trois quarts des cours d’eau et atteint des concentrations seulement 50 fois inférieures aux seuils sans effet connu sur la santé humaine en 5 points dans l’Hérault, les Pyrénées orientales et la Côte d’Or. Les sites qui contiennent ces fortes teneurs en glyphosates sont en mauvais état écologique ( par exemple mauvais état des microalgues fixées sur le fond des rivières ).

 

(3) igepac : le traitement par filtre à charbon est inéfficace pour ce pesticide.

 

Le plus alarmant, c’est la présence également dans 60% des rivières et 45% des nappes de 6 pesticides interdits d’usage depuis 2003, dont l’atrazine.(4)

 

(4) igepac : et pourtant il est écrit précédemment que " 51 % des rivières des bassins Rhône-Méditerranée et Corse affichent un bon état écologique. " Donc un bon état écologique ne présume pas d'une absence de pesticide !

 

Leur présence dans les eaux courantes est la preuve d’un usage actuel, bien qu’illicite.

 

Les pollutions aux pesticides obligent certaines collectivités à des traitements de dépollution afin de produire de l’eau potable ce qui entraîne des coûts importants.

 

La présence de pesticides dans les rivières et les nappes est d’autant plus préoccupante que l’on n’observe aucune évolution significative à la baisse.  

 

Au total la moitié des nappes sont polluées (au-delà des normes de qualité). L’Agence de l’eau invite à renforcer les actions pour réduire l’utilisation de pesticides.

 

 

> La suite du communiqué de presse.

 

 

> Télécharger le rapport sur l'état des eaux des bassins Rhône-Méditerranée et Corse.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 00:16

 

 

beauregard_epandage_pesticides_DANS_perimetre_protection.jpg Photo : Bruno

 

 

Le site de Bruno veille à une pollution locale, trop commune.

 

Des cultures sur ou à proximité de captages, c’est une habitude de notre agriculture industrielle du siècle passé qui se perpétue comme si tous les produits chimiques étaient indispensables à la bonne santé humaine.

 

Mais lorsqu’il s’agit de captages d’eau de rivière dans une vallée c’est un empoisonnement volontaire de la nappe phréatique, un acte qui relève du pénal. Ces nappes alluvionnaires sont dans les sédiments de la rivière à quelques mètres de profondeur ET situées dans un grand périmètre autour du point de captage.

 

BRUNO :

 

« Début 2011, 2 nouveaux pesticides ont été détectés dans l'eau de Villefranche-sur-Saône : l'isoproturon et le monuron.

 

On atteint le nombre de 25 pesticides détectés dans un même réseau d'eau potable, probablement un triste record mondial.

 

Liste des 25 pesticides et produits de dégradation de pesticides : atrazine, atrazine-déséthyl, atrazine-déisopropyl, bentazone, dichloropropène-2,3, diuron, terbuthylazine-hydro, métolachlor, oxadixyl, simazine, simazine-hydroxy, tébutame, asulame, 2,6-dichlorobenzamide, linuron, métoxuron, bromacile, 2-hydroxy-atrazine, deisopropyl-déséthyl-atrazine, lenacile, terbuthylazine-déséthyl, carbofuran, chlortoluron, isoproturon (09/03/2011), monuron (09/03/2011).

 

Lors de la dernière analyse du 06/07/2011, il y avait 11 pesticides différents dans l’eau brute, plus 6 solvants chlorés, plus 8 métaux lourds ou toxiques (dont Plomb dans l'eau brute, Aluminium dans l'eau traitée…). Rappel : 25 solvants chlorés et micropolluants différents ont été détectés dans l'eau de Villefranche, là encore un record. »

 

Plus d’informations :

http://leau.wordpress.com/2011/10/

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 09:25

 

Pesticide Cruiser: apiculteurs et élus en appellent au gouvernement

 

PARIS — Les apiculteurs de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) et une trentaine d'élus ont écrit mercredi au gouvernement pour obtenir l'abrogation immédiate de l'autorisation de vente du pesticide Cruiser OSR "extrêmement toxique pour ...

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h44zoocBmxQZwMK2DaGhZN5HI8jA?docId=CNG.2ea01b29a14a71a024e3f1e79f1e3e05.6d1

 

 

Les défenseurs des abeilles reprennent le combat contre les pesticides

 

Une nouvelle étude scientifique démontre de fortes interactions entre une maladie et des pesticides pour expliquer la mortalité des abeilles. Un collectif d'associations veut saisir le Conseil d'État contre l'autorisation du pesticide Cruiser pour le ...

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Les-defenseurs-des-abeilles-reprennent-le-combat-contre-les-pesticides-_NP_-2011-07-11-688258

 

  

Un insecticide potentiellement dangereux pour les abeilles restera ...

 

FRANCE — Le pesticide Cruiser OSR ne sera pas interdit par le gouvernement dans l'immédiat. Soupçonné comme dangereux pour les abeilles, la commercialisation de cet insecticide est vivement contestée par les apiculteurs et des élus. ...

Afficher tous les articles sur ce sujet »

http://www.ecologie.tv/environnement/un-insecticide-potentiellement-dangereux-pour-les-abeilles-restera-autorise-13072011-2990.html

 

 

Pesticide : Queyranne saisit le ministre de l'Agriculture

 

Le président du conseil régional de Rhône-Alpes a saisi le ministre de l'Agriculture qui avait autorisé la mise en circulation sur le marché du pesticide Cruiser OSR. Ce dernier est à la fois un fongicide et un insecticide utilisé pour le traitement ...

http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/Autre-contenu/Breves/Pesticide-Queyranne-saisit-le-ministre-de-l-Agriculture

 

 

 

De nouvelles pistes sur l'étrange disparition des abeilles

 

En revanche, des abeilles non contaminées par le parasite ont peu de chance de mourir si elles sont mises en présence de pesticide. Depuis une quinzaine d'années, les éleveurs et les scientifiques constatent le déclin des populations d'abeilles. ...

Afficher tous les articles sur ce sujet »

http://www.sudouest.fr/2011/07/11/de-nouvelles-pistes-sur-l-etrange-disparition-des-abeilles-449409-736.php

 

 

Et toujours ...

 

Trois nouveaux pesticides sur la liste PIC des produits chimiques ...

 

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a ajouté trois pesticides sur la liste PIC des substances chimiques, soumises au "consentement préalable en connaissance de cause" : l'idée étant que les Etats doivent avoir ...

http://www.actu-environnement.com/ae/news/pic-convention-rotterdam-pesticide-chimique-dangereux-12996.php4

 

 

Greenpeace/Round Up : «il doit être banni»

 

Le pesticide le plus vendu au monde ne serait pas biodégradable, et encore moins inoffensif pour la santé et l'environnement, clame l'association. Certains se souviennent peut-être de la publicité Round Up avec Rex le chien… ...

http://www.lequotidien.lu/politique-et-societe/25264.html

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 13:04

OGM-circulation-sanguine.PNGLe début de l’ère des apprentis sorciers

 

Un article de Gilblog

http://www.gilblog.fr/vu_sur_le_web/pesticides-ogm-dans-le-sang.html

 

Des chercheurs canadiens de l'Université de Sherbrooke au Québec, ont trouvé dans le sang de trente femmes enceintes des résidus de pesticides OGM. Il s'agit de glufosinate (chez 100% des femmes prélevées), et de protéines Cry1Ab (93% des femmes prélevées). Dans le cordon ombilical ils ont trouvé des résidus de glufosinate (100%) et des protéines Cry1Ab (80%). Dans le sang de 39 femmes non enceintes ils ont trouvé du glyphosate (5%), du glufosinate (18%), des résidus de glufosinate (67%) et des protéines Cry1Ab (69%).

 

Selon un article de la revue Reproductive Toxicology "c'est la première étude à mettre en évidence la présence de pesticides associés aux aliments génétiquement modifiés dans le sang de femmes enceintes, de fœtus et de femmes non enceintes". Ces pesticides appartiennent à deux groupes : les herbicides à base de glyphosate ou de glufosinate et les insecticides comme la toxine Bt.

 

Ces femmes, ainsi que leur mari, n'ont jamais travaillé au contact de pesticides et leur régime alimentaire est annoncé comme caractéristique des habitants d'une zone industrialisée du Canada. Il faut savoir qu'environ 70% du maïs produit au Québec sont génétiquement modifiés (OGM) et contiennent la toxine Bt. La présence de pesticides dans le sang de ces femmes aurait donc comme principale origine leur alimentation. D'ailleurs, les scientifiques précisent que si aucune analyse du panier alimentaire n'a été faite pour établir la quantité de résidus de pesticides présents dans les aliments, ils considèrent "concevable que la majorité de la population y est exposée via leur alimentation quotidienne", du fait de la forte présence d'aliments GM (soja, maïs, pommes de terre...).

 

Le Professeur Aziz Aris (Professeur et chercheur au département de gynécologie-obstétrique de la faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke), étudie notamment la toxicité d’origine environnementale sur les fœtus et les mères. Il souligne le fait que impact des OGM a été testé sur les animaux, mais jamais sur les humains.

 

Au terme de leur travail, les auteurs de l'étude déclarent qu'il est nécessaire de poursuivre les analyses d’impact des OGM sur l'homme.

 

En effet les conséquences pour la santé de la présence de résidus de pesticides OGM dans le sang doivent maintenant être étudiées. Les travaux réalisés à Sherbrooke mettent en évidence la nécessité de le faire et constituent un grand pas en avant dans ce sens.

 

Au Canada les OGM sont approuvés par l'État sans études sérieuses et indépendantes préalables. C'est la même chose en Europe où l'Autorité Européenne pour la Sécurité Alimentaire (AESA) approuve avec naïveté (ou à cause du lobbying des industriels OGM ?) les dossiers produits par l'agro business ou l'industrie chimique. Il est plus que temps d'employer des méthodes modernes et transparentes et d'engager enfin des recherches indépendantes, avant d'autoriser la mise sur le marché de produits nouveaux destinés aux humains !

 

> Sources :

 

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0890623811000566

 

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2796_OGM_pesticides_sang.php

 

http://ogm.greenpeace.fr/ogm-de-la-toxine-bt-retrouvee-dans-le-sang-de-femmes-enceintes-et-de-leurs-foetus-au-quebec

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 08:55

legumes-copie-1.PNG

  

 Carottes, radis, fraises, …

Le dichloropropène est autorisé par le ministre de l’Agriculture.

 

Pas grave, … le dichloropropène n’est que cancérigène et donc, le ministère de l'agriculture, qui vient d'autoriser les maraîchers à utiliser le dichloropropène, ne risque pas d’être poursuivi pour empoisonnement. Qui peut prouver que manger des légumes tue ? Et puis, … il y a tant d’autres produits interdits qui obtiennent des dérogations … . Et notre Sécurité Sociale est là pour …

 

CONTINUER, Messieurs les parlementaires, à régner de la sorte, … c’est parfait !!! Vous êtes vraiment  exemplaires !!!

_______________________________

 

FRANCE 3 : Les producteurs de carottes viennent d'obtenir une dérogation de 120 jours pour l'utilisation de ce pesticide.

 

Le Syndicat des producteurs de carottes et de poireaux de Créances a gagné.

Le ministère de l'agriculture vient d'autoriser les maraîchers à utiliser le dichloropropène, un pesticide pourtant jugé cancérigène par l'Union Européenne qui en a interdit l'utilisation en 2009.

 

Mais sans lui pas de carottes des sables expliquent les légumiers de la Manche.

 

Début mai, le Syndicat des producteurs de carottes et de poireaux de Créances lançait un cri d’alarme à propos du dichloropropène. Sans ce pesticide, les mauvaises récoltes s'accumulent et leur production est invendable. Ils déplorent 40% de perte et aucune solution alternative à ce produit chimique n'a encore été trouvée malgré les recherches entreprises depuis dix ans et subventionnées par les producteurs. Interdit dans l’Union européenne depuis 2009 car soupçonné d’être cancérigène, ce produit bénéficiait depuis de dérogations.

 

Or, le ministre de l’Agriculture vient de signer l’autorisation d’usage comme l’avaient fait l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Belgique.

 

D'autres productions légumières et fruitières sont concernées comme la fraise, la mâche ou le radis.

 

1-3-dichloropropene.PNG

 

Voir la vidéo de Gilles-Eric Séralini, invité du 19/20

 

>>Dans cette vidéo, Gille-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen et président du Conseil scientifique du CRII GEN (OGM), comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique, dit tout le mal qu'il pense de ce produit hautement toxique et qui menace la santé tant des producteurs que des consommateurs.

 

http://basse-normandie.france3.fr/info/creances--le-dichloropropene-autorise--68813954.html?onglet=videos&id-video=000263278_CAPP_GillesEricSraliniinvitdu1920_170520111217_F3

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article

Présentation

C'est un blog igepac consacré aux pesticides

Recherche

En salle depuis le 10 novembre

severn

 Le nouveau film

 de JP Jaud

Archives