Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 00:58

 

verger-pesticides.PNG

 

Un article de Ouest-France qui prouve que 1+1=2 !

 

Michel cultive sans pesticide de synthèse et sans engrais chimique les 18 ha ( énorme ! ) des Vergers du moulin, à Bouzillé en Maine-et-Loire.

 

« À Bouzillé (Maine-et-Loire), l'arboriculteur bichonne 18 hectares de vergers. Techniques et observations remplacent les produits chimiques.

 

En 1995, embauché comme salarié par son oncle, à Bouzillé (Maine-et-Loire), Michel découvre un verger conventionnel classique, basé sur un nombre restreint de variétés (gala, golden, grany, braeburn, pink lady). Ce verger, protégé par une bonne trentaine de traitements, fertilisé avec des engrais chimiques, produit jusqu'à 80 tonnes de pommes par hectare, vendues par la coopérative les Vergers d'Anjou.

 

Michel reprend l'exploitation à son compte en 2000. Et la convertit progressivement au bio. « Je suis un écologiste au sens scientifique du terme, explique-t-il. À la base de ma démarche, il y a le respect de l'environnement, la volonté de produire des fruits sans résidus. »

 

Il diversifie la gamme variétale pour « diluer le risque ». Sensible aux maladies, la pink lady « sort du verger » au profit de variétés plus résistantes, telles que la reinette d'armorique, moins vulnérable à la tavelure, le champignon ennemi numéro un des arboriculteurs. Une quinzaine de variétés se partagent désormais les 18 ha de vergers. « Un savant mélange » dans lequel interviennent des critères de goût, couleur, facilité de culture, rusticité, régularité de production.

 

Haro sur les ravageurs

 

… la suite ici :

http://www.ouest-france.fr/actu/AgricultureDet_-Michel-croque-la-pomme-bio-a-plein-temps-_3640-2019214_actu.Htm /

 

 

 

 

Une actualité malheureusement plus triste : une employée se bat, depuis 2007, pour faire reconnaître une intoxication aux pesticides.

 

En juin 2007, Sylvie Sorneau était salariée du domaine Monestier La Tour, prés de Saint-Foy-la-Grande. Tôt un matin, elle relevait les vignes, elle plongeait ses bras dans le feuillage, soulageant les vignes afin de replacer les raisins dans une meilleure exposition.

 

… la suite ici :

http://aquitaine.france3.fr/info/gironde--intoxiquee-dans-les-vignes--71542055.html /

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Sortir des pesticides
commenter cet article

commentaires

Présentation

C'est un blog igepac consacré aux pesticides

Recherche

En salle depuis le 10 novembre

severn

 Le nouveau film

 de JP Jaud

Archives