Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 08:39

 

phyto_cites_1.jpg 

 

 

 

 

A l'initiative du SEDIF, le Conseil régional d'Ile-de-France, le Conseil général de l'Essonne, le Conseil général des Yvelines, l'Agence de l'Eau Seine-Normandie ainsi que Veolia Eau, Eau de Paris et la Lyonnaise des Eaux, se sont engagés dans l'action Phyt'Eaux Cités.

 

Programme de prévention des pollutions par les produits phytosanitaires, Phyt'Eaux Cités vise à sensibiliser les services communaux de voiries et espaces verts, pour les inciter à limiter l'emploi de ces produits.

 

Il concerne 73 communes des bassins de de la Seine, l'Orge et l'Yvette. Les communes volontaires bénéficient gratuitement d'un audit de leurs pratiques phytosanitaires, d'une formation et de la mise en place d'un plan de gestion de leurs espaces verts.

 

Débuté en 2007, Phyt'Eaux Cités se déroule sur 4 ans, pour un investissement d'un million d'euros.

 

Le bilan de l’action est très positif,

après trois années de mise en œuvre

 

La presque totalité du territoire de Phyt’Eaux Cités (80 % des communes en mars 2010), s’est engagée dans Phyt’Eaux Cités. Une quarantaine d’audits et une dizaine de plans de gestion ont été finalisés. 400 agents et responsables communaux ont bénéficié d’une formation dont l’évaluation a montré qu’ils en étaient très satisfaits (à 97 %).

 

Cette forte mobilisation s’est traduite en 2009, d’une part par la diminution drastique des quantités de produits chimiques utilisés par les communes et d’autre part, par une amélioration de la qualité de l’eau, à confirmer en 2010.

 

Ainsi, la quantité moyenne annuelle de substances actives appliquées par les communes (sur la base de 25 communes enquêtées) a diminué de 70 % entre 2007 et 2009, passant de 91 kilos à seulement 29 kilos. Trois communes ont totalement et 24 partiellement (sur la voirie ou les espaces verts principalement), arrêté l’usage des phytosanitaires en 2009.  Les analyses réalisées sur les rivières au niveau du territoire de Phyt’Eaux Cités, ont montré une baisse significative des flux de pesticides (hors AMPA) transitant par l’Yvette, de 57 % (de 154 à 66 kg).

 

En 2010,  dernière année du programme, 8 nouvelles communes seront accompagnées par la réalisation d’audits, formations et les communes ayant adhéré avant 2010 finaliseront le plan de gestion de leurs espaces.

 

Une action ciblée sur les utilisateurs urbains

 

 Le désherbage des jardins, des espaces verts ou de la voirie, contribue fortement à la pollution des rivières, les désherbants étant appliqués sur des zones imperméabilisées soumises au ruissellement.

Phyt'Eaux Cités vise les communes, responsables de presque la moitié de la contamination des eaux par les produits phytosanitaires d'origine urbaine.

Des actions vers d'autres applicateurs contribuant également à la contamination de l'eau (jardiniers amateurs, golfs, Conseils généraux, gestionnaires de voies ferrées...) sont mises en place (interventions en jardinerie, démonstrations de techniques alternatives,…).

 

 Un succès confirmé

 

L’année 2009 confirme le large succès de Phyt’Eaux Cités : 78 % des communes des bassins se sont engagées dans ce programme et ont d’ores et déjà diminué notablement (de 68 %) l’usage des produits phytosanitaires. Une diminution des apports de pesticides dans l’Yvette à Epinay-sur-Orge, en aval du bassin a été aussi constatée. Ainsi, les flux d’aminotriazole sont passés de 20 à 5 kg et de glyphosate, de 27 à 15 kg. Cette baisse et la corrélation de celle-ci avec une diminution des usages, sont à confirmer en 2010.

 

Source : http://www.sedif.com/production_eau/phyt_eaux_cites.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Les pesticides des villes
commenter cet article

commentaires

Présentation

C'est un blog igepac consacré aux pesticides

Recherche

En salle depuis le 10 novembre

severn

 Le nouveau film

 de JP Jaud

Archives