Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 09:30

 

arnaud ardouinvideo.jpg

 

Une émission(1) ( qui commence à 8 minutes 50 sur cette vidéo ), de La Chaine Parlementaire de l’Assemblée Nationale ( LCP-an ), du 9 avril 2009 présentée par Arnaud Ardoin

 

Avec Jean-Claude Etienne ( Sénateur UMP de la Marne ) : après un an d’étude sur la toxicité des pesticides au sein de l’OPECST, il nous dit ne pas être convaincu des risques de toxicité des pesticides, il veut y voir plus clair. INCROYABLE mais VRAI.

 

Jean Charles Bocquet, directeur de l’UIPP, accuse les agriculteurs sans les nommer. Ce ne sont pas les produits qui sont dangereux mais leurs applications. INCROYABLE mais VRAI. Pour lui les pesticides n’existent pas, ce sont des produits phytopharmaceutiques ou des  médicaments pour les plantes !!! Toujours aussi INCROYABLE mais VRAI.

 

 

 

 

 

LCP-an : « Les effets des pesticides sur la santé humaine constituent un sujet de plus en plus préoccupant aux yeux des Français. D’autant que notre pays est le premier consommateur  européen de pesticides, et le troisième mondial, avec 76 000 tonnes répandues en 2008. Aussi, pas moins de 45% de nos fruits et légumes contiendraient des substances chimiques. » 

 

 

Les intervenants

jc etienneJean-Claude Etienne ( Sénateur UMP de la Marne ) après un an d’étude sur la toxicité des pesticides au sein de l’OPECST(2) nous donne donc ses premières conclusions, lors de cette émission : il n’est pas convaincu des risques, il veut y voir plus clair.

 

«  On cherche la vérité et la vérité ça ne se trouve pas automatiquement. Il faut pour cela tout un tas de travaux qui sont compliqués et qui sont longs. On ne les a pas  aujourd’hui en nombre suffisant, en qualité non plus suffisante, on a besoin d’y voir clair, on a besoin d’y voir plus clair. Il y a une recherche scientifique à assurer pour savoir exactement où sont les risques s’il y en a, les répertorier pour pouvoir les prendre en compte, et ça, ça ne se fait pas du jour au  lendemain. » INCROYABLE mais VRAI.

 

jean gaubertJean Gaubert Député des Côtes d’Armor ( commission alimentation et santé du PS )

 

Les pesticides c’est comme l’amiante, c’est la même situation. On utilise les pesticides sans savoir exactement les effets nocifs qu’ils pourront avoir plus tard. Une première difficulté : les effets de santé ne sont pas mesurables actuellement, il faut attendre le long terme. Mais peut-on se passer des pesticides ? Oui.

 

jc bocquetJean Charles Bocquet, directeur de l’UIPP(3)

  

 « Les produits phytopharmaceutiques ne sont pas en vente libre. Le processus d’évaluation de mise sur le marché et ensuite les distributeurs, coopératives et négociants qui préconisent et vendent aux agriculteurs, doivent eux-mêmes être agréés. Comme tout médicament, en l’occurrence ici un médicament pour les plantes, le produit doit être autorisé et donc utilisé selon  les conditions d’utilisation qui sont sur l’étiquette, et en respectant ces conditions qui sont sur l’étiquette on ne retrouve  pas de produit dans l’eau et on n’a pas de problème de santé » La réduction de 50% du volume de pesticides en 2018 : si possible et moyennant la mise au point de méthodes alternatives.

 

f veilleretteFrançois Veillerette Président du MDRG Mouvement Droit et Respect des Générations futures, est conscient du danger sanitaire.

 

Un agriculteur

 

Les pesticides développent des cancers, avez-vous peur pour votre santé ?

L’agriculteur : « ça a été homologué, ces produits ont été homologués … c’est pas prouvé que ce soient les produits de traitement. Ils sont entrain d’essayer mais ils n’ont pas prouvé. »

 

Les doutes et propagandes de Messieurs le sénateur UMP et du représentant des fabricants de pesticides, induisent ces paroles insensées qui résument la pensée de ces deux intervenants ( Pourquoi faut-il être un élu de « droite » pour se montrer être inconscient du réel danger sanitaire ? )

 

 

 

 

(1) L’émission Ça vous regarde

 

« Rendez-vous quotidien incontournable sur www.lcpan.fr et sur l’antenne de LCP-an, Ça vous regarde développe l’information en mode interactif pour la rendre accessible à tous.

 

En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au cœur de l’actualité.

 

Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.

De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. »

 

(2) L’OPESCT : Office Parlementaire ( du sénat )  d'Evaluation des choix SCientifiques et Technologiques

« Créé par la loi n° 83-609 du 8 juillet 1983, l'OPECST a pour mission d'informer le Parlement des conséquences des choix de caractère scientifique et technologique afin d'éclairer ses décisions. A cette fin il recueille des informations, met en œuvre des programmes d'études et procède à des évaluations. »

 

« L’OPECST mène depuis février 2008 une étude sur les risques sanitaires liés à l’usage des pesticides. Le 9 avril, les deux rapporteurs de l’Office, le sénateur UMP Jean-Claude Etienne( présent à l’émission ) et le député UMP Claude Gatignol, organisent dans le cadre de cette étude une audition publique. Une publication était prévue pour l’automne ! »

 

 

(3) l’UIPP ( Union  des Industries de la Protection des Plantes ), représente les industries fabricantes des pesticides. L' UIPP est une organisation professionnelle regroupant 19 entreprises qui mettent sur le marché et commercialisent des produits phytopharmaceutiques et services pour l'agriculture: Monsanto & Cie.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Cancer & Pesticides
commenter cet article

commentaires

chloro 17/05/2010 11:11



Le député Jean Gaubert vient de signaler par une lettre écrite au gouvernement (ministère de l'écologie) des raticides non homologués avec pour conséquence possible l'intoxication d'animaux
sauvages ou domestiques. Sa question (N° 78174) est visible sur le site de l'assemblée nationale. "M. Jean Gaubert attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de l'écologie, de
l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, sur des accusations de graves dysfonctionnements dans l'homologation, la
fabrication et la vente de pesticides en France et en Europe, et ce notamment de la part du laboratoire Mure, groupe Kwizda (Brindas, Rhône), qui représente 10 % du marché français. Ce fabricant
commercialiserait des raticides dont les formules, au dire de ses correspondants, ne seraient pas homologuées par le ministère de l'agriculture, ce qui aurait fréquemment pour conséquence
l'intoxication d'animaux non cibles et l'émergence de phénomènes de résistances de rongeurs cibles aux matières actives anticoagulantes. Il lui demande donc, si ces faits étaient avérés, quelles
sont les mesures qu'il envisage de prendre afin de rendre les services de contrôle et de répression plus efficaces en matière de fabrication et de commercialisation de pesticides non homologués."



Pierre PETIT 01/06/2010 07:25



Milles excuses pour avoir oublié de valider votre message. Merci de l'info, je la relaierai dans un prochain article.


 



Présentation

C'est un blog igepac consacré aux pesticides

Recherche

En salle depuis le 10 novembre

severn

 Le nouveau film

 de JP Jaud

Archives