Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 21:02

Lettre ouverte adressée à nos Maires, Députés et Sénateurs 

 

Je vous écris ces quelques lignes pour vous poser un problème qui me « tracasse » depuis que je m’occupe de l’eau. Je retrouve cette même préoccupation chez les internautes d’Igepac.

 

1. Mon professeur de chimie organique n’a enseigné, en 1973, que la molécule de benzène ( et bien sûr ses dérivés ) était mortelle pour les êtres vivants, car elle se fixait à vie dans l’organisme.

 

2. Cette molécule se trouve dans la quasi-totalité des pesticides ( fongicides et herbicides ). Voir les documents sur les blogs d’Igepac.

 

3. Par exemple : si je compare la liste de ces produits utilisés dans mon département avec la liste des produits que la DDASS analyse dans ma commune, je m’inquiète fortement : 23 sur 38 ne sont pas analysés, et des plus couramment utilisés !

 

4. La DDASS m’a dit que la liste nationale de ces produits est  adaptée par chaque Préfecture. Localement, s’il n’y a pas un produit analysé, il suffit de lui signaler pour que l’analyse soit faite.   

Un ingénieur d’un service des Eaux m’a confirmé cela en me disant que le choix des analyses dépendait des collectivités.

 
Vous
, nos élus maires, seraient responsables de ne pas avoir pris cette élémentaire précaution ? … .

Ce qui est inconcevable.

 

5. Les DDASS détectent toujours des nitrates et bizarrement jamais de traces de pesticides, ou très rarement, pourtant toujours utilisés. Ce qui est très inquiétant : pas la moindre trace ! Les pesticides n’atteindraient pas la nappe phréatique ?

 

6. Le nombre de cancers déclarés dans mon entourage, surtout chez les trentenaires est alarmant. Mais ATTENTION, les colorants, conservateurs, antibiotiques et vaccins dans les viandes, etc. … ne sont pas inoffensifs.

 

7. Les pesticides ne font la une des médias. Ce qui paraît logique car la marée verte ( due aux nitrates ) est plus voyante qu’un cancer. Mais à concentration égale les pesticides sont 100 000 fois plus dangereux. Un litre d’eau polluée par un pesticide est aussi dangereux que 100 m3 d’eau pollués par les nitrates !

 

8. Sachant qu’il y a des milliers de molécules dangereuses utilisées par l’agriculture et que le fabriquant ne fournit pas toujours la composition de son produit,  comment Mesdames et Messieurs nos Maires faites-vous pour nous garantir que notre eau peut être buvable sans danger pour notre santé ?

 

9. etc.

 

DE CES CONSTATATIONS

 

Les premiers résultats de l’enquête d’Igepac s’oriente vers cette catastrophique conclusion : nous pouvons nous empoisonner, avec les pesticides, sans le savoir ( peut être simplement à doses homéopathiques ) et le sang contaminé ne serait alors qu’un détail sanitaire par rapport à ce que nous pouvons entrevoir.

 

C’EST FAUX, C’EST IMPOSSIBLE, … donc

 

à vous tous, avec vos expériences professionnelles respectives d'élus, je vous demande de nous rassurer, en nous prouvant que cette conclusion est fausse et que TOUS les pesticides utilisés dans nos communes sont bien analysés pour être détectés.

Merci de votre réponse,

Pierre PETIT

Cette préoccupation est partagée, participez vous aussi à cette enquête.
Demandez à vos élus des explications et apportez ici vos résultats.
Merci,
pour les futures générations.

Partager cette lettre, disponible au format PDF


  

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Pesticides : divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

C'est un blog igepac consacré aux pesticides

Recherche

En salle depuis le 10 novembre

severn

 Le nouveau film

 de JP Jaud

Archives